• lnaroundtheworld

Perfect places (US road trip with baby part 1: Yellowstone NP)


Après avoir dit au revoir à Beverly, qui part en road trip avec sa môman en Californie, à Mélusine que je retrouverai dans une petite semaine, et surtout après que Romain ait chargé la voiture sous la pluie, il est temps de se mettre en route pour la frontière US, située à une petite heure de Vancouver.

En ce matin du jeudi 2 novembre 2017, il fait donc un temps de chiottes, mais on a le smile parce que la team Baby part en road trip, direction Yellowstone ! Il y a environ 15 heures de route pour y arriver donc ça va nous prendre un petit temps, mais c'est pas grave: J'adoooore aller en road trip avec Baby :p

On devait partir à 9H30/10H, mais bon, il est en fait 11H quand on se met en route. Faut dire que la veille, on devait faire la soirée de départ et rester 2 heures, boire deux bières, finalement on est rentrés à... et on a bu... donc mieux vaut prendre le temps de se réveiller avant d'aller saluer le douanier américain.

Passage sans souci, pas de check de la voiture.

On se fait une pause casse-croûte dans un resto de cowboy au bord de l'autoroute (Bob's burger) puis Romain fait sa petite sieste pendant que je conduis sa voiture pour la 1ère fois (c'est aussi la 1ère fois qu'il laisse quelqu'un la conduire *trop fière*). La pluie cesse, reprend, il commence même à neigeoter gentiment quand on commence à monter un peu. Même pas peur, Romain a équipé son carrosse de pneus neige, on est prêts !

Enfin, on est prêt, moi moins, parce que j'ai encore quelques séquelles de l'accident de voiture en NZ, et conduire sur la neige, en tant que bretonne, j'ai pas trop trop l'habitude.

Du coup, Romain reprend le volant sur une autre partie de la route. On se fera une pause à un point de vue super beau, où on retrouve avec surprise des chevaux comme ceux vus dans l'Okanagan.

Je reprends le volant jusqu'à Spokane où on passera la nuit au Motel 6, après avoir mangé des tacos plein de haricots qui promettent une nuit super sympa.

Avant de se coucher, on checke vite fait la météo du lendemain et les alertes du parc de Yellowstone. Je déprime en voyant que les routes sont quasi toutes fermées parce qu'une tempête de neige fait rage...La loose...Bon, on verra demain, einh ?

Le lendemain matin, Romain me tire du lit à 7H (bourreau d'enfants!!). On a décidé de partir tôt pour espérer pouvoir profiter du Parc quelques heures en arrivant. Je prends le volant sous la pluie mais au bout de deux heures, je rends mon tablier avec la neige qui tombe sans relâche.

Romain est nettement plus à l'aise et j'arrive à me détendre mais pas à dormir quand même. ça me permet de profiter du paysage et des belles couleurs, enfin de la belle couleur. Du blanc, partout ! Sur la route, sur les champs, sur les voitures, PAR-TOUT !

Et ça caille, mon dieu que ça caille.

Cette portion de route est un tour du monde improbable. On passera des bleds aux noms suivants: Tokio, Moscou, Anaconda, Manhattan (coucou Cosette), Amsterdam (coucou Jejette), Belgrade...On est des oufs nous !

Petite pause Thaï pour reprendre des forces et faire coucou à un dinosaure qui tient la station essence (spéciale kassdédi à Mélu) et je reprends le volant pendant que papy fait sa sieste post repas.

Au bout d'une heure et demie, je commence à me sentir mal au volant, avec la neige/glace qui recouvre la route et rend la conduite assez sportive et stressante.

Romain se rend compte que je suis en stress, du coup, on s'arrête sur le bas côté, on déneige la voiture, on enlève la glace des essuies-glace et il reprend le volant.

La neige nous ralentit considérablement et il commence à faire nuit quand on approche de Yellowstone. Romain fatigue et la neige s'est calmée ,du coup je reprends le volant et je finis la route jusqu'au Super 8 de Gardiner, le motel où on passera la nuit.

Super motel, puisqu'on a une piscine chauffée intérieure, petit déj inclus et 2 lits Queen size dans la chambre. Après s'être délaissés et battus comme des gosses dans la piscine, on se fait des noodles au thon, en mode barbare dans la chambre.

Samedi matin, on se réveille sous la neige, un vrai beau manteau blanc, des températures glaciales mais on est à Yellowstone baby !!

ça fait des mois qu'on en parlait plus ou moins sérieusement et jamais on avait imaginé y allait sous la neige, à quelques jours de la fermeture du parc.

En parlant de fermeture, c'est confirmé, la neige massive des derniers jours a causé la fermeture des 3/4 du Parc...La loose intégrale, mais bon, même si j'ai les boules de ne pas pouvoir admirer le geyser et surtout Grand Prismatic spring entouré de neige, on sait qu'on a encore de quoi voir, on est tous les deux, on est contents, le trip est loin d'être gâché.

On prend la route des Mammoth hot springs, ces terrasses formées par l'eau thermale, qui font penser à Pammukale en Turquie, mais en moins grand, et sous la neige.

L'eau a des vertus puisqu'il y a un spa installé juste à côté, pour en profiter.

Sur le chemin, on a la chance de voir des wapitis au bord de la rivière, en train de se frotter les bois pour voir qui a les plus gros, et aussi 2 loups/coyotes, on ne sait pas trop (mais on disait c'est des loups, comme ça on est encore plus contents :p)

C'est assez bluffant de voir ça entourée de neige, avec la fumée qui monte et des patchs de neige qui résistent on ne sait pas comment à la chaleur.

Notre petit tour devait durer 10 minutes mais finalement on se dit qu'autant profiter du peu qu'on peut voir et nous voilà partis pour une heure et demie de marche dans la neige qui continue de tomber.

La visibilité est assez réduite, voir parfois inexistante quand la neige tombe fort, mais ça reste impressionnant et on essaie d'imaginer à quoi ça ressemble en été. On se dit que sous la neige, c'est sans doute encore plus impressionnant et que donc, on est chanceux !

Après avoir mitraillé chaque flaque bouillonnante et chaque forme des terrasses, on retourne vers la voiture pour aller manger le pire repas de ma vie (j'espère !) au seul café encore ouvert du Parc, près des springs. Le seul truc chaud sans viande: des tacos au fromage. Je me dis "miam", mais je vois le gars vider un sachet de chips et foutre de la sauce fromage dans un distributeur. *vomito* Même en ayant faim, ça n'est pas bon.

Un petit tour au visitor center nous confirme que, même avec les 4 pneus neige; on ne peut pas aller ailleurs que sur la route du Nord, qui mène à Cody.

Bon, bah tant pis...Il reste une belle route, avec la Lamar Valley, qui est réputée pour ses bisons.

Et justement, même pas 5 minutes qu'on a quitté le visitor center, BIM, un bison sur la route. On s'arrête pour le prendre en photo, parce que quand même, un bison en liberté, quoi !

Une belle bête, einh ?!!

Et là, c'est le drame...Romain ne trouve plus son iphone...on retourne toute la bagnole...Rien...demi-tour direction le parking des springs...rien...le café dégueu...rien...le visitor center...rien...on remplit une déclaration de perte, on re re retourne la bagnole...rien...Romain fulmine contre lui-même. Il décide de retourner sur le chemin des hot springs, on sait qu'il a fait des photos avec au moins jusque mi-parcours. Il trace le chemin pendant qu'avec mon pied, je fais patiemment chaque centimètre. Il a bien neigé plusieurs centimètres de neige depuis qu'on a fait le chemin, ça s'annonce compliqué. Faut croire qu'on a du bol, parce qu'au bout de 5 minutes, mon pied passe sur quelque chose de bizarre. Yeaaaaaaaaaaah, j'ai retrouvé le portable de Baby ! On n'y croyait pas, einh ? :p C'est qui la meilleure ??? C'est qui???

Un peu d'adrénaline pour repartir sur les routes enneigées, chasser le bison. Et du bison, il y a ! Tout plein ! Un champ de bisons !!

ça doit être très beau aussi sans la neige, y a pas. Parce que là, on ne voit pas grand chose du paysage autour, mais ça reste quand même impressionnant.

La météo empire au fur et à mesure, une vraie tempête de neige, sachant qu'on est en très basse saison, il y a peu de monde qui passe sur les routes, on est vraiment tranquilles. Les gens se font coucou et signalent où sont les bestioles de tous poils, le ranger patrouille, et on en prend plein les yeux. C'est même tellement lumineux qu'on doit mettre les lunettes de soleil pour ne pas être complètement éblouis.

La vallée dit être magnifique en toute saison, c'est vraiment dommage qu'on n'ait que très peu de visibilité.

La conduite est sportive et fatigante pour Romain et le soir tombe bien plus vite qu'avant. On fait une halte à Cooke city, pour décider si on pousse plus loin ou si on s'arrête là. Parce qu'en bons warriors, on n'a rien prévu, rien réservé, même pas peur. Mais là un peu peur de conduire de nuit avec ce temps, et dormir dans la voiture, c'est la mort assurée là.

On se pose dans un petit bouiboui de café pour se prendre un truc chaud et se poser en regardant la carte. La proprio se marre quand elle apprend qu'on est français et nous présente Richard, le seul client. Un français, installé là depuis des années et tient "le bistro". On papote, on se réchauffe, il nous dit de ne pas continuer la route, que c'est risqué, de dormir là et d'aller voir le Alpine Motel en disant qu'on vient de sa part pour une éventuelle ristourne.

En guise de ristourne, la patronne nous fera carrément la nuit gratos ! On est super gênés et étonnés, mais elle insiste et on se pose bien au chaud dans la cabine.

C'est marrant comme des fois, on se retrouve au bon endroit au bon moment. Perfect places, right ? (par Lorde, évidemment).

Cooke city c'est ville morte après 18H en hiver, donc on se retrouve à se promener dans le village juste histoire de se dégourdir les jambes et de se battre dans la poudreuse (j'ai gagné, of course). ça caille comme pas permis, même en étant bien équipés, mais ça fait du bien de se défouler un peu.

Après notre repas dans la chambre, on ressort vite fait pour une petite clope et récupérer des affaires dans la voiture. Et là c'est re le drame ! Romain a fermé la porte...la clé est à l'intérieur...la porte se verrouille automatiquement...On est dehors à 22H30, par -10°...Yeaaaaaaaaaah !

Obligés d'aller sonner, réveiller la gentille proprio qui doit se dire qu'elle aurait mieux fait de se casser une jambe plutôt que de nous héberger.

#teamchampions!

Dimanche matin, point de messe pour nous, mais "déneigeage" de la voiture et café chez Richard, qui nous attend avec son fils et son puppy tout fou, moitié chien/moitié coyote.

La déneigeuse est passée, il est temps de reprendre la route et sur les conseils de Richard, on n'écoute pas Google maps et on ne repasse pas par le Parc, mais on prend la route de Cody, qui est a priori magnifique quand la météo permet d'admirer le paysage.

Et bien, coup de bol, malgré une première heure sportive à conduire sous la neige, le soleil commence à pointer le bout de son nez et il fait super bon dans la voiture. Parce que dehors c'est le blizzard. La route est vraiment scénique et on en prend plein les mirettes jusqu'à Cody, en traversant la Shoshone national forest.

Le paysage a des airs de Bryce canyon, avec de la roche orangée/rouge qui ressort encore plus sous la neige. I was like wooooow !!

Sur cette photo, on voit bien la roche, mais aussi le plateau derrière et au loin les montagnes. Le paysage s'étend sur des kilomètres et des kilomètres, on en reste ébahis tellement c'est grand et beau.

On s'arrête tous les 10 mètres pour faire des photos, on est devenus accros aux time lapses (vidéo en accéléré). La route est tellement belle, on a bien fait de passer par là. Merci Richard et merci Karma pour nous avoir fait passer par là ;)

On arrive à Cody sans encombre et pour une pause déjeuner bien mérité, chez Irma. Irma, a priori c'est une institution ici. Il faut savoir que Cody c'est un peu la maison de Buffalo Bill, de son vrai nom William Cody. C'est d'ailleurs lui qui a fondé la ville. On sent toujours le côté cowboy bien ancré dans la ville. On est au Wyoming, après tout !

Ah oui, j'ai oublié de préciser que vu la météo et les fermetures de route, on a du changer de plan et laisser tomber notre idée d'aller à Grand Teton NP. On s'est rabattus sur Rocky mountain National Park, au Colorado, pas très loin de Denver d'où je repars le mercredi matin.

Mais bon, je vous en parle dans le prochain article parce que sinon vous allez encore râler que c'est long et ne pas prendre le temps de regarder le magnifique diaporama que je vous ai concocté :p

Enjoy !

Washington->Idaho->Montana->Wyoming->Colorado, environ 2.500 km


0 vue
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2015 par Starry Sun.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now