• lnaroundtheworld

Hold on...(Team baby in the US, part 2: Rocky mountain NP)


On a donc quitté le Montana pour arriver au Wyoming, capitale des cowboys et de Buffalo Bill.

Après avoir quitté Cody, on a pris la route pour le Rocky Mountain National park, toujours sans savoir où on dort le soir-même (on est trop de ouf, einh ?!Le dites pas à ma mère, elle va capoter).

La neige est de moins en moins présente,les paysages changent vraiment le long de la route. ça devient plus plat, plus monotone...

On arrive à Casper, où la fatigue se fait trop sentir pour aller plus loin, du coup on se pose dans un resto pour manger et trouver un motel dans le coin. ça sera le royal inn, qui n'a rien de très royal mais est tout à fait bien pour la nuit (avec une réceptionniste elle aussi tatouée en elfique !).

Une bonne nuit au chaud, un café au lit servi par Baby, je prends le volant et en route !

Les paysages sont définitivement moins beaux et on est même à moitié asphyxiés par des odeurs de gaz, du côté de là où ils forent et pompent. Beurk !

Dans ce cadre là, voir les panneaux Wellington et Lyon, franchement ça dénote ! Welcome to Colorado !

Après une route sans grand intérêt, on fait une pause déjeuner à Loveland (qu'est ce qu'il est romantique mon Baby :p ) pour manger une pizza à Old Chicago. On frôle le drame quand Romain commande une bière et que la serveuse lui demande son ID, qu'il n'a évidemment pas. Méga LOL !

Faut avoir l'air d'avoir moins de 25 ans pour qu'on nous demande notre carte d'identité, alors on se marre plus que Romain s'énerve mais bon, ça fait qu'il n'aura pas de bière :) Rassurez-vous, ça ne l'empêchera pas de se taper sa petite sieste pendant que je conduis :p

La neige refait doucement son apparition et les paysages deviennent plus intéressants, plus montagneux.

On arrivera au Parc dans l'après-midi, du coup on en profite pour aller directement sur place et visiter.

Le parc est immense, on sait qu'on ne pourra pas voir la moitié de ce qu'il y a à voir et que de toute façon une partie est déjà fermée à cause de la neige. Mais comme ça commence juste à tomber, on a les couleurs d'automne et le petit manteau blanc, c'est trop beau !

On est accueillis par une gang de wapitis qui fait tranquillement la sieste au soleil, sentant la neige qui arrive. Et en effet, au sommet du parc, c'est tout blanc. La dernière portion de route du parc est fermée, impossible donc de relier l'Est et l'Ouest du parc...Screugnegneu...

Le point de vue n'est quand même pas dégueu et on réalise à quel point le parc est grand.

On se balade un peu au hasard dans le Parc, à la recherche des animaux, des lacs, des paysages sympas à photographier, et il y a un peu de quoi faire ici.

Encore une fois, le soir tombe assez vite et après avoir observé le paysage, les wapitis et la neige, on prend la direction du centre du village situé au bord du parc. On s'arrête dans une brasserie pour se boire une petite mousse et se chercher un logement pour la nuit. The rock cut est une super adresse pour qui aime la bière et la discute, le serveur est vraiment sympa et intéressant, on passera un bon moment à parler avec lui des voyages, des USA (d'où il est originaire), de la vie, de tout et de rien. Il nous fera même un petit tour de la brewery, à l'arrière du bar.

Après avoir bu, faut éponger ! Du coup, c'est direction un petit resto Péruvien pour se faire péter la panse (que Romain aura même du mal à s'en remettre). Le serveur est cette fois-ci serbe et ça nous fait penser à notre Sara adorée. Je me la pète en sortant un "je t'aime" dans un serbe très approximatif mais qui lui fera super plaisir.

La fatigue se fait sentir, entre la route, les bières et la digestion, du coup on se remet en route pour le Motel. Sur les 4 minutes et demie que ça va nous prendre, on réussira à perdre un essuie-glace ! YOLO l'essuie-glace, il s'est envolé d'un coup sans prévenir. J'en ris encore quand j'y repense. Bon, sur le coup avec la neige qui tombe c'est pas supra pratique, faut avouer. RIP l'essuie-glace...

On passera la nuit au discovery lodge, superbe petite cabine avec vue sur un lac et les montagnes. On aura pu y rester plusieurs nuits tellement c'était cute (manque quand même 2 mètres carrés de salle de bain et de quoi faire à manger pour éviter de sortir à chaque repas).

Mardi matin, je me réveille en me disant que c'est le dernier jour entier qu'on passe ensemble. Je ne veux pas céder à a nostalgie mais le fait est que...

On profite quand même de notre journée pour continuer à explorer le Parc et notamment la Chapel on the Rock ou St Malo chapel, mais rien à voir avec la Bretagne, en fait.

C'est assez marrant de voir de la vieille pierre par ici, ça rappelle un peu les bâtiments européens.

On fait mumuse dans la neige, on fait l'ange et Romain m'attaque à coups de pelletés de neige. De la bonne poudreuse tombée dans la nuit.

On profite de quelques petites heures pour pister les wapitis mais il est déjà l'heure de se mettre en route pour Denver. Un petit tour shopping, histoire d'acheter les écussons qui compléteront ma collec et habilleront mes sacs à dos.

Le Rocky mountain national park est vraiment beau, si vous avez l'occasion , ne vous en privez pas.

J'imagine qu'au Printemps ou en septembre, ça doit être particulièrement magnifique et blindé de bestioles poilues à observer.

La route de Denver n'est pas super fun, entre la circulation et la neige, le fait qu'on sent de plus en plus le départ qui approche pour moi et donc, la séparation de la team Baby...

Après une galère pour trouver un motel bien situé pour ne pas être trop loin de la ville mais pas trop loin de l'aéroport, on pose nos sacs, on se prend une bonne douche et un Uber vient nous chercher pour nous amener chez Walter, que je connais de France et qui s'est installé récemment aux USA. Je vais revoir mon puppy de Ghost !

Il était toujours aussi fou et je lui fais plein de câlins et de bisous pour Laura, on joue pendant que les mecs boivent une bière et puis on se rend downtown pour avoir un petit aperçu de Denver by night, manger une pizza gigantesque et boire un dernier verre dans un bar.

Mon avion est tôt le lendemain, donc à minuit, il est temps de rentrer au motel, raccompagnés par Taxi Walter (5 étoiles).

Dernière nuit ensemble, dernière nuit du road trip...C'est au tour de Romain de jouer les nostalgiques.

ça sera passé tellement vite et en même temps on en a vraiment profité, vu plein de belles choses, passé une belle semaine ensemble.

Dernier réveil... La route vers l'aéroport se fait dans un calme inhabituel, que je mets sur le compte de l'heure très matinale. Et puis c'est l'heure, l'heure de se dire "au revoir "...

La séparation n'est pas facile. C'est aussi la fin d'une aventure et ça fait mal, même on sait qu'on se reverra.

En survolant Vancouver, je réalise complètement et là je lâche les vannes.

Je sais que je retrouve des amis en or, que je vais passer une belle soirée au spectacle du cirque du soleil "Kurios" (à ne pas rater) qu'on a offert à Mélusine. Mais il va me falloir un peu de temps et une bonne sieste pour réussir à retrouver un peu d'énergie et tout l'amour de Greg, Sara, Elsa et Mélusine pour me remonter le moral.

Revenir à la maison, sachant que d'ici peu c'est à mon tour de la quitter, revenir en repensant à tous les gens que j'aime et qui sont partis, à mon Baby que je laissais tout triste à Denver et qui reprend la route sans son Jukebox préféré, sans personne pour le laisser faire sa petite sieste sur la route et le faire rire...Pas facile...

Mon Baby, merci encore pour ce beau road trip et cette belle semaine ensemble. On l'a ait ! On est allé à Yellowstone ensemble. Même sans lune de miel et sans te pousser dans le geyser pour l'héritage, ça a été un trip génial. Pour le reste, tu sais déjà tout ce que je pense, tu sais que l'Amérique du Sud et moi on t'attend avec le soleil (et Erwan), que j'en serai plus qu'heureuse si tu m'y rejoins, parce que tu me manques même après 3 semaines et que j'adoooore aller en road trip avec mon Baby.

Miss you a lot <3

Et c'est marrant qu'en tapant ces lignes, avec ma musique en aléatoire, le titre qui passe soit pile poil celui choisi pour cet article, une chanson qui n'a pas arrêté de passer dans la voiture à chacune de nos sorties.

Donc, je vous laisse regarder le diapo en écoutant Hold on...we're going home, soit la version de Drake, soit celle féminine et acoustique d'Ella Henderson (coup de coeur) ou celle instrumentale au violon.

Enjoy !


45 vues
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2015 par Starry Sun.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now