• lnaroundtheworld

Never smile at a crocodile (Casa Cenote, Tulum)


Avec la chaleur humide qu'il fait, c'est peu dire qu'on a qu'une envie: se mettre à l'eau !

Beverly est ceinture noire de conduite de scooter donc je la laisse piloter l'engin et nous voilà pleine balle sur la route du casa cenote, à 12 km de Tulum.

Après avoir roulé 20 bonnes minutes sur la route nationale, on prend un petit chemin plus cahoteux et se rapproche du bord de mer. Le cenote est juste en face de la plage, du coup on sait qu'on va rester un petit moment dans le coin !

Une fois le scooter garé et cadenassé, on paie notre droit d'entrée (120 pesos) et la location des palmes/masques et zooooooou ! A la flotte !

J'ai quand même le temps de voir un panneau :

Gloups ! Je me dis que ça doit être une blague, on ne laisse pas des gens nager là où y a un croco, quand même !

Il fait trop chaud et l'eau chlorophylle du cenote est trop belle pour résister.

C'est juste incroyable de voir une eau douce de cette couleur et de se dire que ça vient du sol, à quelques mètres de la plage. La température est juste parfaite, un délice.

On enfile les palmes et le masque et on part à la découverte du cenote. La première partie forme un bassin, à l'eau super cristalline (cf.photo ci-dessus), puis on se dirige vers la mangrove, qui forme une sorte de labyrinthe dans lequel on s'aventure avec les autres plongeurs.

ça devient de plus en plus sombre, au fur et à mesure que le gouffre s'agrandit et devient de plus en plus profond.

Là on peut observer les poissons, voir les racines de la mangrove, qui donnent un côté flippant à la plongée, surtout avec le fond de plus en plus sombre.

Je commence à repenser au croco et je colle Beverly aux palmes, trop flippée de croiser la bête toute seule.

On fait demi-tour à la fin du labyrinthe et on revient sur nos pas (brasses ?) quand on croise une fille qui me dit :

* "vous avez vu le crocodile ?"

- Euh non et c'est tant mieux!

* Mais si!! Il est juste derrière toi !

- ah ah (sans me retourner et en nageant un peu plus vite)

* Mais si, sans déconner, il est juste là. Il est posé sur la mangrove. Il bouge pas !

Je fais demi-tour pour regarder là où elle me montre.et là oui, il y a un croco, posé sur les racines de la mangrove sur le bord du cenote...

- Moi : Gloups !

* Elle : "il ne bouge pas, je crois qu'il est mort".

C'est évidemment à ce moment là que la bestiole a décidé de bouger et a commencé à se mettre à l'eau.

Je n'ai jamais nagé aussi vite de ma vie (enfin si, quand j'ai cru qu'il y avait un requin à Posto, mais ça, on n'en parle plus, merci bien). Beverly est plus tranquille mais je suis sûre que l'adjectif "sereine" ne s'appliquait pas à elle non plus.

Même si il paraît qu'il n'a jamais croqué personne, j'ai pas envie d'être la première.

J'ai retenu la leçon du Capitaine Crochet "Never smile at a crocodile" :p

On se sent vachement mieux en revenant dans le petit bassin du début, à regarder les mignons petits poissons et à barboter dans l'eau cristalline.

On discute avec deux autres Françaises qui barbotent aussi, puis on décide d'aller de l'autre côté de la route pour voir l'eau de mer est aussi bonne.

La plage est un peu recouverte d'algues et il y a des cailloux un peu partout, mais il y a surtout des pélicans et une mer bleue magnifique.

On se promène un peu, on se pose dans l'eau pas loin du bord et on fait les sardines à prendre le soleil. Les deux Françaises nous rejoignent, puis une femme qui était posée au bar avec une amie à elle décide de se joindre à nous. Elle a un petit coup dans le nez et est très volubile. On découvre qu'elle est Canadienne. Le monde est petit, non ?

On papote là pendant un bon bout de temps, assez pour que Beverly commence à prendre de vraies couleurs, puis on retourne au cenote pour prendre notre appareil photo et mitrailler un peu les paysages avant de reprendre la route.

On essaie de se trouver une autre plage avec bar mais en fait tout est fermé alors on se retrouve dans un hôtel restaurant de luxe, avec un patron qui nous accueille gentiment malgré nos dégaines de routardes. Il nous autorise à boire un verre en terrasse mais la plage est privative, du coup on papote, on fait quelques photos et on décide de rentrer sur Tulum.

Une super journée qui se termine par un apéro au bar situé à côté de l'auberge, avec wifi et reggaeton en bonus, et un resto avec Daniel, un autre touriste (Israélien, de mémoire) rencontré à l'auberge. Après un petit tour dans la ville, on décide de rentrer se coucher, même si on sait que les autres occupants de notre chambre n'ont pas l'intention de rentrer tôt et ne sont pas les pros de la discrétion.

Demain, on quitte Tulum pour partir à la découverte de Bacalar ! On a super hâte de reprendre la route.

Mais ça, ça sera pour un autre récit !

Je vous laisse avec des photos qui vont vous donner envie de plonger dans une cenote, et aussi une vidéo trouvée sur youtube qui vous permettra d'avoir une vue d'ensemble de Casa Cenote.

#mexique #cenote #tulum #casacenote #Amériquelatine

86 vues
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2015 par Starry Sun.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now