• lnaroundtheworld

Un nouveau soleil (Bacalar, Mexique)


Le 22 mars 2018, après avoir rendu le scooter et embarqué un casse-croûte, c'est en bus que nous quittons Tulum pour rejoindre Bacalar, dans la région du Quintana Roo. Pour 40 pesos (2 pers), on arrive en 3 petites heures et on se met tout de suite à la recherche de notre réservation pour les 3 prochaines nuits via le site de booking.

On se retrouve dans un petit hôtel, avec une grande chambre dotée de la clim et d'un grand ventilo, ce qui n'est pas du luxe, même s'il s'est mis à pleuvoir.

Après avoir posé les sacs, on part découvrir Bacalar, "pueblo magico". On part sans carte, pour se perdre dans les ruelles calmes (et peu nombreuses) et découvrir au hasard.

L'ambiance est très différente de Tulum, on est plus tranquille, moins de sensation d'être dans un lieu attrape touristes, même si il y a quelques magasins à touristes et quelques gamines qui veulent nous vendre des babioles ou des vêtements made in Mexico.

C'est comme ça qu'on tombe sur le fort de Bacalar, près la lagune. On prendra le temps de le visiter une autre fois car là, on a qu'une hâte, c'est de découvrir l'attraction principale de Bacalar, celle qui fait se déplacer les foules : la lagune !

Alors certes, la météo n'est pas top, mais finalement, avec ce ciel gris parfois menaçant, les différents bleus de la lagune ressortent encore plus. On a quand même hâte de la voir sous le soleil mais on on se régale du spectacle.

Après avoir contemplé la lagune pendant un moment, on repart à la découverte des ruelles, on tente de trouver un tour sympa pour découvrir la lagune et on finit par se poser dans un bar, histoire de déguster un guacamole et un mojito.

Le barman est peu occupé, on se demande où sont les gens. Il nous dit que du vendredi au dimanche, c'est la folie. En attendant, il a jeté son dévolu sur ses deux seules clientes et il a du mal à nous laisser partir !

Allez, on reviendra !

C'est que le lendemain, on a l'intention de partir profiter de la lagune ! On a décidé de partir avec le tour recommandé par le proprio de notre petit hôtel, qui propose un tarif correct de 250 pesos par personne. (Cucos tour)

Le départ est à 12H30 du coup, on a le temps de sortir se promener un peu, d'aller découvrir le fort devant lequel on était passées la veille.

Pas très grand mais pas mal intéressant, avec l'histoire de Bacalar et des pirates.

On décide de se prendre un bon petit déj dans un petit resto d'à côté, avec une gaufre aux fruits et un jus de lulo frais.

On revient tranquillement à l'hôtel pour préparer notre sac et on tombe sur le gérant qui nous annonce qu'on a 30 minutes de retard et que le gars est passé nous prendre et est reparti. Oups ! Heureusement il est OK pour revenir et on arrive à ne pas louper le bateau, qui part de la cenote Esmeralda.

Pendant un peu plus de 3 heures, on parcourt la lagune et on profite de tout ce qu'elle a à offrir. Des couleurs de fous, avec ses 50 nuances de bleu (ou presque).

Par moment, l'eau est transparent, parfois turquoise, parfois émeraude...On a du mal à réaliser qu'on est sur de l'eau douce. ça me fait penser à ce que j'avais eu la chance de voir en Australie : les Whitsundays.

Et parfois purement noire, comme lorsqu'on arrive au-dessus de la cenote negro, une cenote super profonde (90 mètres de faille), avec l'impression qu'un monstre va surgir et t'attirer dans les ténébres (brrr...). Autant vous dire que je ne suis pas restée barboter des heures à cet endroit :p

On découvre en même temps la faune et la flore de Bacalar, avec les explications de notre guide.

Sur la fin de la balade, il nous emmène au canal de los piratas, face à Bacalar. Là on peut barboter, se faire un peeling naturel avec le sable un peu boueux de la lagune.

Le cadre est juste magique et je n'en reviens toujours pas de la couleur de l'eau...

On prend des tas de photos, on barbote, on bronze, on se fait un peeling, on discute avec les autres passagers... On est juste bien, heureuses d'être là et on a un vrai coup de coeur pour Bacalar.

On est tellement détendues qu'on décide de ne pas se faire ramener directement à la fin du tour, on reste à la cenote Esmeralada pour bronzer et se baigner, avant que les nuages n'arrivent.

Bacalar, un vrai coup de coeur nature et aussi un coup de coup de coeur pour la petite ville, avec son street art, ses maison authentiques et l'ambiance tranquille qui y règne.

Rien à voir avec Tulum, et même si la ville a bien changé en quelques années, avec l'arrivée des touristes et de tout ce qui va avec. On s'y est senties bien et la lagune est juste dingue.

J'espère qu'ils en prendront bien soin et que le tourisme ne va pas la mettre en péril...

#thereisnoplanetB

Sur un son de M83 "Nouveau soleil", voici quelques photos pour vous donner envie d'y aller et d'en prendre soin ! Enjoy !

#mexique

  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2015 par Starry Sun.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now