• lnaroundtheworld

Younger now (Rio lagartos, las coloradas, Yucatan-Mexique)


30.03.2018

Après avoir quitté le charmant village de Valladolid, il fallait taper fort pour continuer sur la lancée des belles découvertes mexicaines.

Après quelques heures de bus et un peu d'attente dans une station de bus pourrie à Tizmin, où on a crevé de chaud, nous sommes arrivées à Rio Lagartos et à l'hôtel Los Pescadores.

Le village a l'air tout ce qu'il y a de plus authentique et on a hâte d'aller le découvrir. En ouvrant la porte de notre chambre, on sait direct qu'on va être bien pour nos deux nuits là. Lit king size, balcon face à la mer, serviettes pliées sur le lit... ça change des auberges de jeunesse parfois pas clean sur lesquelles on peut tomber.

On part se promener au bord de mer et admirer le coucher de soleil, avec pélicans et petits bateaux qui passent pour faire des belles photos.

En parlant de bateau, l'attraction principale de Rio Lagartos, c'est d'aller découvrir la réserve naturelle en lancha (les petites barques). On commence donc à se renseigner sur les tarifs et là on tombe sur deux Mexicaines qui sont dans notre hôtel et quelque peu éméchées. Elles cherchent du monde pour compléter leur lancha et ainsi avoir un meilleur tarif.

C'est pas une mauvaise idée mais on espère juste qu'elles seront un peu bruyantes le lendemain... Surprise, surprise !

On embarquera donc avec Manuel, pour la modique somme de 350 pesos par personne, pour une balade de 3H.

Après le coucher de soleil, on se fait un petit resto. On se retrouve à La Torreja, où on "dégustera" un fish n' chips filled with ??? On ne sera jamais à quoi il était filled le fish mais clairement, le guide Michelin ne mettra aucune étoile pour ce plat.

Le lendemain matin, on est debout à 6H30 pour monter à bord de la lancha. Déjà c'est super un record de me lever à cette heure-là, mais en plus il fait plutôt frais et la météo n'est pas top et le soleil n'a pas l'air décidé à fignoler notre bronzage...

Le premier arrêt se fera dans la mangrove, pour admirer un beau petit crocodile qui n'attend que nous pour son petit déj.

Je préfère admirer les pélicans, alors que Beverly est #teamflamantsroses (qu'en vrai c'est juste beau de loin, de près c'est laid pis ça pue, soyons honnêtes). Mais les flamants sont LE spécimen phare de Rio Lagartos et donc la Miss est aux anges d'admirer ces équilibristes des marais salants.

Pendant l'excursion, on aura l'occasion de tester le Baño Maya qui est une des choses à faire ici. Le principe : on se couvre le corps entier de l'espèce boue sablonneuse et on laisse sécher au soleil jusqu'à ce que ça craque. Et là, magiiiiiiie : on a rajeuni de 10 ans ! En serio !!!

C'est surtout qu'on a du attendre un bout avant de pouvoir enlever le truc parce qu'on a du remonter dans la lancha et aller jusqu'au prochain arrêt. Autant vous dire qu'on a eu le temps de craqueler comme il faut et que je pense que ça m'a enlevé 3 cm d'épiderme.

Mais bon, on peut cocher l'expérience !

On a aussi pu se rincer dans une eau nettement plus claire et belle que là où on était, histoire de voir les crocos arriver... Gloups !

Finalement, les Mexicaines ont été plus calmes que ce qu'on craignait et c'est tant mieux. On ne se sera pas fait des copains parmi les autres passagers mais on était venues pour les paysages alors voilà, ça c'est fait !

Ensuite ça a été retour à Rio Lagartos, où a pu prendre une douche et tester un nouveau resto parce que retourner à celui de la veille, non merci... On découvre alors que Ketchup au Mexique, c'est du Catsup (j'en ris encore en redécouvrant la photo !)

Comme la journée a commencé tôt, on a pu continuer notre exploration des environs en allant découvrir l'autre point clé de ce coin du Yucatan, Las Coloradas.

Situées à 30 minutes de bus, Las coloradas c'est en fait plusieurs lacs colorés (d'où le nom, #capitanobvio), qui sont désormais accessibles après avoir payé un droit d'entrée qui est en fait le prix pour avoir un guide qui nous accompagne et nous explique tous les mystères de ces marais salants rosés.

Les couleurs sont naturelles, grâce aux algues et aux petites crevettes qui rendent aussi les flamants roses. CQFD...

Il est possible d'acheter du sel dans les quelques magasins de souvenirs mais bon, on est backpacker, le sel on le mange, on le trimballe pas pour le plaisir.

Info santé : n'essayez pas d'ingérer des quantités astronomiques de sel ou de petits crevettes, votre teint ne sera pas plus rose et votre estomac vous en remerciera...

Comme le tour est finalement assez rapide et qu'il nous reste un peu de temps avant de reprendre le bus, nous décidons de partir à l'aventure dans le petit patelin pour voir ce qui s'y passe. Il semble que ça soit la fiesta, on ne sait pas trop pourquoi mais on se mêle à la foule sur la plage, en plein asados (barbecue) ou siestas.

Autant vous dire qu'on ne passe pas inaperçues et qu'on se fait dévisager bien comme il faut. Aucune animosité, mais plus des regards intrigués ou parfois du "qu'est ce qu'elles foutent là à prendre des photos de nous ? ", ce qui peut se comprendre.

(A ce sujet, je vous invite à lire cet article qui vous fera sans doute réfléchir autant que moi : Comment réagiriez-vous si votre enfant était en photo dans le salon d'un Cambodgien ?)

Comme la chaleur est revenue et que toutes les excuses sont bonnes, on a préféré partir tranquillement et aller s'acheter une glace pour attendre le bus.

Alors qu'on est posées dans la rue sur des marches, une jeune fille qui était dans la magasin en même temps que nous, passe devant nous en vélo, puis repasse, puis re-repasse et finit par s'arrêter pour nous demander ce qu'on fait. On explique qu'on visite, qu'on attend le bus.

Et là, elle nous dit que sa famille est réunie pour un repas et qu'il y a de quoi partager avec nous, que ça leur ferait plaisir.

On reste un peu connes, on s'y attendait pas, on vient de manger une glace, on est gênées, intriguées et le bus arrive dans 30 minutes. Pour nous rassurer elle dit qu'elle peut nous amener la nourriture là si on préfère attendre. On décide d'y aller en prévenant encore qu'on ne va pas pouvoir rester.

On est super touchées de l'accueil de la famille qui semble sortir tout ce qui se mange et se boit pour nous regarder déguster le tout sous leurs yeux intrigués et curieux. On avale docilement un petit poisson qui a plus d'arêtes que de chair mais c'est juste le geste qui nous touche. A nous d'être les "exotiques" qu'on étudie sous toutes les coutures, on nous pose plein de questions, ils veulent savoir si on aime le pays, le coin, comment c'est chez nous...

ça passe très vite 30 minutes dans ces cas-là et on est super embêtées de devoir partir, on est gênées de ne rien avoir à donner en retour et on veut pas passer pour des goujats à donner des pesos alors qu'ils semblent avoir faire de manière très spontanée et sans rien attendre en retour.

On file après avoir pris une photo souvenir sur leur téléphone. On court pour choper le bus et nous voilà de retour à l'hôtel. On se promène dans Rio Lagartos, dont on fait assez vite le tour en attendant le coucher de soleil.

On assiste ensuite au début de la fête du village avec la batucada (fanfare) en pleine répète, pas possible de regarder sans remuer le popotin et du coup de se faire embarquer à passer pour une grosse mierda de la danse face aux nénettes qui te font mille pas à la seconde en tortillant du derrière comme si elles n'avaient pas de vertèbres...

On finira la soirée en testant un dernier resto qui ne finira pas non plus dans le Michelin et ENFIN, en allant faire un tour à la fête foraine, on goûtera la spécialité mexicaine bien fat et huileuse : la marquesitas.

Une espèce de crêpe qu'ils font cuire sur un moule et qu'il remplisse (pas couvre, remplisse, vraiment) de Nutella, ou autre couche de gras sucré ou salé. Une pour deux sera une expérience culinaire bien suffisante.

Je précise que si on se fait des restos, c'est pas qu'on est pétées de thunes, c'est juste que l'hôtel n'a pas de cuisine et que souvent c'est plus cher de tout acheter que d'aller au resto.

Au bout de 4 mois, je sature un peu et je rêve de me faire une salade, mais non les Mexicains aiment les trucs gras et frits, et dépendamment de où tu es, trouver un plat équilibré relève de Mission Impossible : le gras contre-attaque.

ça sera notre dernière soirée à Rio Lagartos et le départ le lendemain pour notre dernière étape mexicaine : Holbox.

Mais ça, ça sera pour le prochain article, vous avez tout compris !

En attendant, on a adoré l'ambiance de Rio Lagartos, qui est un lieu privilégié des Mexicains pour les weeke-ends et vacances, c'est donc plutôt bon signe !

Je vous laisse avec un beau diapo à regarder sur le son de Miley Cyrus, qui elle aussi se sent Younger now, mais la chanson ne dit pas si c'est grâce au bain maya. Je vous avoue que c'est pas mon seul secret pour rester jeune, un jour je ferai un article là-dessus, promis :p

#riolagartos #yucatan #rose #lacssalés #crocodile

  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2015 par Starry Sun.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now