• lnaroundtheworld

Calypso (Holbox, Yucatan,Mexique)


C'est pas que j'ai honte mais presque, einh... ça fait des mois que je suis rentrée de ce trip et j'ai pas pris le temps de finir les articles dessus.

Je crois qu'on appelle ça le déni... Parce que c'était trop bien, parce que le retour a été très dur pour beaucoup de raisons et que le temps qui passe augmente le côté "à quoi bon ?" quand il s'agit de prendre le clavier et de raconter nos derniers jours au Mexique.

Parce que c'est là que je vous ai laissés, au Mexique, fin mars 2018.

2018...

J'en profite donc pour vous souhaiter une merveilleuse année 2019, remplie de rires, de rencontres, de voyages et de belles surprises. Et de tout ce qui pourrait vous combler !

Allez, retour au Mexique !

Comme vous le voyez sur cette carte, Holbox est située dans le golfe du Mexique, sur la côte Nord de la péninsule du Yucatan.

Ah, on prononce "Olboch" ;)

Après un petit périple en bus, on saute dans le ferry qui nous amène sur l'île d'Holbox, dont on n'avait lu que du bien. On a préféré cette île à Isla de las Mujeres qui, malgré un nom qui claque, paraît un peu dépassé par son succès et devient hors de prix et bondée.

On débarque sur l'île avec un soleil de plomb et on déambule au milieu des voiturettes de golf éléctriques qui transportent les touristes plus fainéants que nous.

Nous on est des badass, on marche, pis on sait même pas où on va dormir parce qu'on n'a pas réussi à réserver d'auberge. Même pas peur, on sait qu'il y en a plein sur l'île, on finira bien par trouver. On essuie un refus dans celle qui avait des super critiques niveau ambiance et situation, mais on s'en trouve une riquiqui qui paie pas de mine à 10 mètres de là et on décide d'abandonner nos sacs là.

Pas le temps de traîner, on saute dans les maillots et on file à la plage, à 50 mètres de là.

Objectif: la détente !

C'est la plus grosse activité à faire à Holbox, profiter des eaux cristallines et du soleil, pour se baigner, buller et occulter le fait que le trip va prendre fin dans quelques jours.

Pour le moment c'est baignade, pâté de sable et coquillage, entre deux mangues fraîches et un mojito.

On se trouve un transat, qu'on essaie de ne pas payer mais on finira par nous voir et on donnera la pièce comme tous les autres touristes qui ne veulent pas se coucher dans le sable (j'ai pas vraiment de serviette de plage, alors bon, j'essaie de trouver un peu de confort !).

Le coucher de soleil est un spectacle magnifique qui nous en fout plein les yeux et nous fait sentir connectées à la Terre entière.

Le soleil disparaît dans la mer tout doucement et ses rayons rendent le tout orangé.

Une douche, du produit anti-moustiques et zou, on part à la découverte du petit village qui s'est bien animé, les touristes ayant quitté la plage pour rejoindre les terrasses.

Nous on sait ce qu'on veut manger ce soir : du guacamoooooooooole ! J'en bave encore rien que de repenser à comment c'était si bon là-bas et je me marre de notre addiction. Pas cher et tellement bon, on n'allait quand même pas se priver, einh ?

Durant nos quelques jours sur l'île, on s'est offertes un tour en bateau, "Las 3 islas", qui comme son nom l'indique, permet de visiter 3 îles. C'est bien touristique mais en même temps on était là pour ça.

Pour trouver un tour c'est facile, suffit d'aller sur la place principale d'Holbox et de se laisser accoster par les dizaines de vendeurs de tours. Les prix se valent et il est rare de réussir à négocier en dessous d'un certain prix car ils ont un accord sur le prix minimum. ça peut arriver de tomber sur un last minute qui veut remplir son bateau et à vous le big deal, mais à mon avis, comptez pas trop dessus.

On a choisi le nôtre un peu au pif, en se laissant berner par le "on parle anglais pendant le tour", histoire de se faciliter le truc.

En fait, que nenni, bien évidemment. L'organisation a laissé à désirer mais on a quand même vu plein de coins chouettes et passé un super bon moment.

Sur isla pajaros, l'île aux oiseaux, j'ai eu ma dose de pélicans et Beverly sa dose de flamants roses.

On ne peut pas dire que l'odeur soit très sympa mais le nombre d'oiseaux est impressionnant et je ne me lasse pas de voir voler les pélicans. #passionpelican

La deuxième île, Yalahau, est à 30 minutes d'Holbox et abrite une petite cenote et nous permet de prendre un bain bien frais, tout en admirant les bulles d'eau qui remontent à la surface depuis la craque dans le fond de la cenote. ça paraît bizarre comme ça mais en vrai, c'est une expérience à vivre :p Et puis la légende veut que cette cenote ait des vertus de bains de jouvence. Encore ! C'est pas que je ne veux pas faire mon âge, c'est déjà le cas, mais bon, on va pas aller contre les légendes, einh ?

La troisième île, Isla Pasion, est assez "banale" comparée aux autres. Rien de très exceptionnel, on peut voir quelques flamants roses à distance et marcher le long d'une plage qui ne donne pas envie de se baigner. Un peu mensonger le nom, en fait. Il y a une espèce de mirador pour admirer le panorama, mais la description" lieu idéal pour se reposer sur une plage vierge à écouter les bruits de la faune et des vagues"...à mon avis, c'est un peu too much.

ça aura quand même été une chouette excursion et revient ravies à Holbox.

Il existe d'autres tours en bateau, avec d'autres îles. Faut le budget pour et nous avions décidé de ne faire que celui-là, de se balader par nos propres moyens pour découvrir les trésors de l'île et surtout de se relaxer sur la plage.

Les jours suivant nous irons du côté de Punta cocos, où l'on peut observer des tortues pendant certains moments de l'année. Ce n'était pas le cas quand on y a été mais ça reste mignon quand même. Pas le lieu idéal pour se baigner, mais les paysages changent du reste de l'île, c'est plus sauvage. Un peu de boue, de moustiques et un côté marécageux par endroits, mais on a encore eu le droit à un coucher de soleil splendide.

Un autre coin qu'on a été exploré, c'est Punta Mosquito.

Pas de moustique, mais la tranquillité absolue si vous allez au bout du truc. A pied ou en voiturette de golf, vous pouvez avancer un bon bout de chemin, puis il faudra marcher dans l'eau sur un long banc de sable qui permet d'arriver à Punta Mosquito.

Sans aller jusque là, vous pouvez aussi juste aller sur le banc de sable, parce que l'effet est quand même assez exceptionnel, avec la mer d'un côté et la lagune de l'autre, puis rester à quelques centaines de mètres de l'hôtel et profiter des petits spots un peu cachés entre les arbres, où l'on peut se poser pépouze.

C'est ce qu'on a fait quand on a compris à quel point il fallait marcher pour aller au bout et réalisé que la mer était trop haute pour faire le chemin tranquillement.

On a passé l'après-midi à barboter et bronze, en regardant les kite-surfers et les iguanes.

La petite ville d'Holbox se savoure aussi dans ses rues étroites, faites de sable, où l'on peut admirer du street art très sympa, déguster les délices que le Mexique a à offrir côté culinaire (tout n'est pas gras et frit, il n'y a pas que du soda à boire non plus, même si ça fait partie des habitudes des Mexicains...). Je ne le dirai jamais assez, le guacamole est une pure tuerie.

Il y pas mal de petites boutiques à touristes mais aussi des choses plus authentiques, artisanales. Perdez-vous dans les ruelles !

En parlant de se perdre, l'île n'est pas grande mais ayez toujours de l'eau et de quoi vous protéger du soleil quand vous partez sur les chemins pour découvrir l'île. ça cogne et l'eau potable n'est pas à disposition partout.

A part ça, l'île est très safe, tranquille même en soirée avec les bars qui se remplissent. C'est bonne ambiance et pas "spring break"

On a adoré se la couler douce ici. Pouvoir se baigner, déguster du guacamole délicieux, se laisser bercer par les petites vagues en peaufinant notre bronzage, se régaler les yeux avec la faune locale et les couleurs chaudes du Mexique.

Un vrai coup de coeur pour cette île.

Holbox en quelques lignes :

Pour qui ?

Celui qui veut se détendre sur une plage au sable blanc, nager dans des eaux transparentes, admirer les flamants roses et les pélicans en sirotant un mojito ou en dégustant une mangue et un guacamole maison.

Pas de quoi faire du snorkeling par contre :/

Pas de nightlife de folie, contrairement à d'autres coins du Mexique. Ici c'est le paradis de slow travelers.

Budget:

Pas donné mais encore abordable.

Ferry :

2 compagnies, un seul tarif : 140 pesos l'aller par personne, 1 heure de trajet.

Conseils :

Prévoir du cash, de l'anti-moustiques, faire quelques courses avant de venir si vous comptez cuisiner car c'est plus cher que sur le continent et il y a moins de choix. Il y a une multitude de restos, de qualité et tarifs inégaux.

Attention aux dates car le Mexique est envahi par les touristes à l'année longue mais c'est encore pire à certaines périodes, comme le spring break etc...

On profite jusqu'à la dernière minute de la buena onda d'Holbox et des couchers de soleil dont elle a le secret. Je prends mon dernier bain pour accompagner le soleil qui s'enfonce dans l'océan et je remercie la Nature pour tout ce qu'elle a à nous offrir.

30 km de long sur 1.5 km de large, Holbox c'est le paradis de poche. Un joyau mexicain qu'on a adoré et qui a été la fin idéale pour mon périple. En toute tranquillité et grâce à la présence de Beverly, j'avais déjà retrouvé un peu de Canada avant de reprendre l'avion pour Vancouver.

Je ferai un petit bilan dans un prochain article, histoire de pas tout mélanger !

En attendant, je vous laisse avec un diaporama qui va vous donner envie de faire votre sac et mettre vos tongs ! Enjoy, sur un son qui donne envie de danser en sentant la chaleur du soleil sur sa peau... Calypsooooooooooooo de Luis Fonsi (ah que ça me manque de sentir le sable entre mes orteils avec ce son qui résonne sur la plage !!!)

#mexique #holbox #playa

  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2015 par Starry Sun.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now