• lnaroundtheworld

Nights from the Alhambra (Grenade, Andalousie)


La chaleur est aussi accablante à Grenade qu'à Cordoue, alors on n'est pas dépaysées quand on descend du bus qui nous dépose en centre-ville de Grenade, le 1er mai 2019.

A la gare routière, on voit un stand de l'office de tourisme qui vend des tickets pour l'Alhambra, qui THE place à visiter à Grenade et qui se réserve des semaines à l'avance. Autant vous dire que comme ce trip a été décidé last minute, on a évidemment pas de place :p

La dame est super sympa et même si on comprend vite qu'en fait ça n'a rien d'une office du tourisme, on décide de faire affaire avec eux et d'accepter leur pack "Alhambra+walking tour", avec remboursement de la partie Alhambra si jamais y a pas de place qui se libèrent pour nous deux. C'est évident plus cher de passer par eux (80€ le tout, pour deux personnes) mais leur système a l'air bien rôdé et on a envie d'aller voir l'Alhambra. On croise les doigts et on sera fixées demain matin !

On chope le bus devant la gare pour rejoindre notre auberge de jeunesse qui est proche du centre historique. Il fait un cagnard monstrueux et on est ravies de se délester de nos sacs à dos. L'auberge est chouette, propre, en marbre et bon rapport qualité prix, avec un petit déj varié et à volonté le matin.

Après une petite pause à l'auberge, vu qu'on a un peu de temps avant notre walking tour, on part découvrir la ville avec Sandrine. On se réfugie dans une église pour échapper à la chaleur, qui me cogne vraiment dessus et me fait suer des bas de contention, comme une mamie...

On rejoint ensuite l'agence Sixthrill, assises, au frais, pour rencontrer notre guide et le reste du groupe, en écoutant du reggaeton.

Le groupe est tout ce qu'il y a de plus varié, en âge et en provenance. Je craque pour un papy Chilien et une mamie Argentine qui sont ensemble et galèrent à suivre le rythme du groupe.

La ville est loin d'être plate (dans tous les sens du terme, spéciale kassdédi aux Québecois). Beaucoup de marches pour atteindre les hauteurs de la ville, d'où l'on peut admirer l'Alhambra et assister au coucher de soleil.

De ce côté de la ville, on peut découvrir les quartiers de l'Albaicin, ancien quartier Arabe et Sacromonte, ancien quartier gitan.

On retrouve vraiment le côté Mauresque dans l'Albaicin, avec les bains arabes, les formes et les couleurs des bâtiments.

Depuis la Plaza San Nicolas, on a une vue imprenable sur la ville. Ce point de vue est très touristique et on a du mal à ne pas perdre le groupe qui s'éparpille pour faire des selfies et acheter des babioles.

Il y a beaucoup à visiter dans ce quartier mais nous ne ferons que passer devant et arpenter les ruelles escarpées.

Au loin on aperçoit la neige sur la Sierra Nevada (à gauche sur la photo). Il fait 40°...

Après avoir perdu nos Indiennes, avoir un gars (de 40 ans) qui nous fait la joie de partager sa musique de merde sur son téléphone comme si il était seul avec son pote et avoir empêché mamie de tomber sur les pavés à force de cavaler derrière le groupe, on apprécie cette vue magnifique et le calme qui règne sur les hauteurs de Sacromonte.

Sacromonte est l'un des quartiers incontournables de Grenade, pour ce point de vue d'où l'on admire l'Alhambra, le coucher de soleil, la ville vue d'en haut. C'est aussi un lieu culturel.

Il faut savoir que Grenade a son propre Flamenco, plus sanguin (dit-on). Ici, ce sont les cuevas (grottes) qui accueillent les touristes et les amoureux du Flamenco. Les grottes sont situées justement à Sacromonte, dans le quartier gypsy de Grenade.

Dans les ruelles étroites et pavées, on trouve des maisons troglodytes, aux murs en craie, blanches et bleues.

Pour 2€ vous pouvez visiter l'une d'entre elles.

Info: Comptez 30 minutes de marche en montée pour atteindre Sacromonte, ou prenez le bus depuis la Plaza Nueva. Puis perdez vous dans les allées, c'est comme ça qu'on découvre le mieux.

Après le coucher de soleil, nous redescendons tranquillement pour retourner au centre historique et nous disons au revoir à notre groupe. J'ai le droit à un câlin de mes petits vieux, qui pensaient que je travaillais pour l'agence !

On se remet de nos émotions en dégustant un burger végé et de la sangria dans un resto qui fait très hype niveau déco mais est en fait sympa et détendu.

Le lendemain matin, la bonne nouvelle tombe au petit déj, on a les places pour l'Alhambra !

On file récupérer nos places et sous l'écrasante chaleur, on part découvrir le château rouge. Pour le rejoindre, il faut d'abord grimper (ou prendre le bus mais Sandrine refuse et me fait suer mon gras avant même d'arriver sur place !).

Il fait super lourd et ça sent l'orage quand on regarde les nuages qui sont accrochés à la Sierra Nevada.Il faut au moins une après-midi pour visiter la majeure partie de l'Alhambra.

Il se divise en 3 parties : l'Alcazaba, les palais Nasrides et le generalife.

Les Palais Nasrides ne sont pas accessibles avec le ticket général et l'accès d'y fait à une heure précise. Notre ticket ne comprend pas les palais, mais on a déjà beaucoup à voir.

Les jardins, les bâtiments, tout est magnifique ! Si on arrivait à virer les perches à selfies et les gens qui prennent la pose pendant des heures, ça serait fantastique !

On se prendra une magnifique averse orageuse qui aura le bénéfice de rafraîchir nettement les températures.

Prévoyez de bonnes chaussures, de quoi vous protéger du soleil et essayez d'éviter les heures les plus chaudes pour visiter l'Alhambra, car ça cogne vraiment et il y a beaucoup à marcher sur le site.

Les détails de certains bâtiments sont impressionnants.

L'Alhambra a mérité largement sa réputation et je ne suis pas déçue qu'on ait eu des tickets, même sans l'entrée des Palais. ça vaut le coup de suer, avoir des ampoules et affronter la foule.

Pour se remettre de nos émotions de la journée, on se trouve un petit resto vegan, Hicuri art vegan, où on attend un peu trop longtemps au goût de mon estomac qui crie famine. Heureusement, la bouffe sera délicieuse et on sera repues bien comme il faut pour aller dormir.

Notre visite de Grenade aura été intense, en kilomètres marchés, en chaleur et en découvertes. J'y reviendrai avec plaisir mais jamais en été ! C'était déjà bien trop chaud pour moi :p

Infos utiles :

- On peut venir à Grenade en train ou en bus, en voiture aussi bien sûr, mais se garer devient vite compliqué et cher !

- Une autre bonne adresse pour manger pas cher et typique : la belle et la bête, près de la Plaza Nueva.

- Pensez à réserver l'Alhambra et les Palais bien en avance si vous êtes certains de vos dates.

- Évitez tant que possible les mois de juin, juillet et août. A moins d'aimer la chaleur et la foule :p

- Selon le temps que vous souhaitez passer à Grenade, renseignez-vous sur la Granada card, qui inclut le transport public et la visite de nombreux monuments.

Je vous laisse avec un diapo bien fourni ! Et un live de Loreena McKennitt, filmé à l'Alhambra : Nights from the Alhambra (de quoi vous ravir les yeux et les oreilles).

#espagne #grenade #granada #andalousie #alhambra #flamenco

0 vue
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round

© 2015 par Starry Sun.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now